Image
Top
Navigation
6 February, 2017

Se découvrir

par Arola Poch

10-years-10-stories-visual_Arola

Il y a peu, on m’a demandé : “ pour celui ou celle qui la reçoit, pourquoi une séance de fétichisme de pieds pourrait être meilleure que d’avoir une relation sexuelle? » Après un moment de réflexion, j’ai répondu : parce qu’on découvre une sexualité non génitale. Et on s’éclate ».

parce qu’on découvre une sexualité non génitale. Et on s’éclate

Je me souviens encore de cette fameuse fois. Le désir s’échappait sans aucun contrôle de ses yeux quand il me regardait les pieds. Quand il a commencé à les adorer, sa passion était plus qu’évidente. Sa dévotion était telle, que chaque passage de sa langue par les recoins de mon pied transmettait une véritable excitation. Il m’a transporté vers un lieu éloigné de la chambre où nous nous trouvions. Au moment où je suis revenue, j’ai réalisé la palpitation dans mon entrejambes. Et de l’humidité, j’étais super excitée, j’avais besoin de caresser mon clitoris. Il le remarqua et pendant que sa bouche, qui ne s’était éloignée a aucun moment de mes pieds, était toujours concentrée sur eux, sa main remonta le long de ma jambe jusqu’à ma zone la plus intime. Sa bouche et sa main réussirent, chacune a sa place, à m’offrir un extraordinaire orgasme.

Jusqu’alors, je n’étais pas consciente du pouvoir érotique des pieds. Et, comme je vous racontais, quand j’ai réalisé mon excitation extrême, j’ai halluciné. « Tout cela, juste en m’adorant les pieds ? Waow ! Ce fut une sensation très puissante d’auto découverte. On nous apprend que la sexualité se concentre dans les parties génitales et autres zones primaires (les tétons, par exemple). Bien sûr, on ne peut pas nier l’importance de ces parties, mais nous concentrer sur elles nous limite. Tout comme toujours pratiquer les mêmes pratiques. Nous possédons un corps entier pour le plaisir.

Ce fut une sensation très puissante d’auto découverte. Nous possédons un corps entier pour le plaisir.

Nous les femmes, nous avons eu une relation complexe avec la sexualité. Pendant un temps, notre corps s’est limité à un vagin. Plus tard, nous avons ajouté le clitoris, non sans avoir été auparavant traitées d’immatures pour l’utiliser pour notre plaisir. Nous l’avons assumé, et maintenant, cherchons en plus. En explorant notre corps pour découvrir ces autres parties, parfois insoupçonnables, qui nous font jouir. Les pieds, les chevilles, les aisselles, derrière les genoux, le cou, les cuisses, les avant-bras…c’est tellement personnel qu’il devient difficile de faire un guide vraiment utile des zones érogènes. Ces manuels homogénéisants sur comment bien faire l’amour à une femme (ou à un homme) ne me convainquent pas. (Cela dépendra de la femme et de l’homme) !

Ces manuels homogénéisants sur comment bien faire l’amour à une femme (ou à un homme) ne me convainquent pas. (Cela dépendra de la femme et de l’homme) !

Ce qui nous rend égaux c’est le besoin de sentir du plaisir. Et nous en avons le droit. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la déclaration des droits sexuels approuvée en 1997 pendant le Congrès Mondial de Sexologie. Droit au plaisir sexuel, parce que plaisir est source de bien-être physique, psychologique et intellectuel.

Nous trainons des idées qui nous conditionnent sur la façon dont nous jouissons de notre sexualité. Psychologiquement et socialement. On nous a collé de nombreuses étiquettes et on nous a beaucoup marqué. Le moment est venu d’enlever ces marques. Le potentiel de notre corps, de notre désir, de notre plaisir est entre nos mains. Et entre celles de la personne à qui nous le prêtons-

Rencontrer un amant Kinki (qui pratique une sexualité qui sort de l’ordinaire) qui soit capable de transmettre sa passion, nous aidera à un peu mieux nous connaitre. Juste pour cette raison, quoiqu’il résulte de la rencontre, ce sera positif. Et si en plus, ça se passe bien, on découvrira le plaisir sur d’autres parties de notre corps, dans d’autres jeux, dans d’autres situations. Le sexe est bien plus que des parties génitales. Le sexe est dans le cerveau. Nous devons nous permettre de le découvrir. De nous

Le potentiel de notre corps, de notre désir, de notre plaisir est entre nos mains. Et entre celles de la personne à qui nous le prêtons-

AROLA POCH

arola_bijouxindiscretsArola Poch est une psychologue spécialisée en sexualité et possède une licence en communication audiovisuelle. Elle est l’auteure du blog La Luna de Arola, dans lequel elle offre une vision positive et normalisée du sexe. Elle souligne spécialement la normalisation et perception des fétichismes et des sexualités minoritaires. Elle a organisé des espaces consacrés au fétichisme de pieds dans différents salons érotiques (Barcelone, Oporto, et autres). Elle donne également des conférences et des ateliers sur ce sujet et sur la sexualité en général.

Tutrice universitaire sur des études en communication, elle participe habituellement à des medias écrits et audiovisuels, où elle diffuse sa façon de comprendre la sexualité.

Elle collabore avec Radio Nacional de España (RNE) où elle possède sa propre section sur le sexe tous les vendredis après-midi dans le programme “ Esto me suena. Las tardes del Ciudadano Garcia ».

Submit a Comment

Posted By

Categories

10 ans, 10 récits